Ça y est, j’ai mes billets !

Ah mince, je l’ai déjà dit dans le précédent article ça. Ah oui, mais c’est pas les même :
je viens d' »acheter » 200 Soles dans un bureau de change, histoire de m’épargner la corvée du DAB en arrivant à Lima.
Le plus étonnant c’est que je pense avoir fait une bonne affaire, puisque je les ai eu pour 50 €, pour un cours officiel de 47,40 €, et d’après mes calculs ça me coûtera 51,58 € si je les prends dans un DAB au Pérou avec ma CB.

En plus j’ai pu avoir des petites coupures (10 S/.), ce qui est une bonne chose face à tous les commerçants qui te disent ne pas avoir de monnaie…

liasse de billets de 10 Soles

liasse de billets de 10 Soles

[Séquence culturation]

Non, ce n’est pas Antoine de Saint Exupéry, mais presque : c’est José Abelardo Quiñones Gonzales, un héros de l’aviation péruvienne qui a joué les kamikazes en 1941 pendant la bataille de Zarumilla qui opposait le Pérou à l’Equateur (enfin, si j’ai tout compris).

Merci de votre attention. Demain nous parlerons de Raúl Porras Barrenechea (billets de 20), Abraham Valdelomar Pinto (billets de 50) et Jorge Basadre Grohmann (billets de 100).

Et pour l’histoire de la monnaire péruvienne, c’est par ici que ça se passe : Nuevo sol (en français cette fois)
Merci Wikipedia. Non, mais vraiment.

Publicités