bagages

bagages

Voilà, mon sac à dos est bouclé (12 kg pour 70 L, pas rempli à bloc), ainsi que mon sac bandoulière dans lequel je mets les objets qui ont de la valeurs (APN en particulier) ou de « première nécessité » (quelques médocs et vétements de rechange) et qui est du coup bien rempli.

Mon vol Paris-Madrid est à 15h40, cool, pour une fois je ne décolle pas à des heures indues.
Je trouve les couloirs d’Orly très calmes, pourtant on est samedi. Probablement parce que ce n’est pas un week-end de vacances scolaires.
A l’enregistrement d’Air Europa je demande à m’occuper moi-même du transfert de mes bagages à Madrid : j’ai eu de mauvais échos sur les forums concernant à la fois l’aéroport de Madrid et la compagnie Air Comet (mon second vol) à propos de fréquentes pertes de bagages et retards d’avions, et l’expérience de Mexico il y a 2 ans m’a suffit. Apparemment la requête n’est pas habituelle, mais renseignements pris, comme j’ai 6h d’attente entre les 2 vols, pas de problème.

Quelqu un confirme, c est bien les Landes ?

Quelqu'un confirme, c'est bien les Landes ?

Survol de la France et de l’Espagne de jour donc, je crois reconnaître les Landes (non, pas encore les Andes !), ainsi que de jolies montagnes madrilènes.

montagnes madrilènes

montagnes madrilènes

Finalement mon 1er vol arrivera avec quelques minutes d’avance et je n’ai jamais vu une récupération de bagages aussi rapide !
Du coup je cherche un coin où m’asseoir pour bouquiner mon Marc Lévy (Les Enfants du Paradis) et ne trouvant pas le moindre banc (!) je me pose sur le tapis de comptoirs d’enregistrement.

Au bout d’1h je m’ennuie et je me décide à laisser mon sac dans une consigne de l’aéroport [1] et d’aller faire un tour en ville. Un peu compliqué comme système : il faut présenter sa carte d’identité à un comptoir, passer son sac aux rayons X (super efficace : j’en ai passé qu’1 des 2 dans la machine et j’ai transféré des affaires de l’un à l’autre sans problème ensuite…), on vous donne un numéro de casier, puis aller à une machine qui donne un jeton à utiliser dans la porte du casier pour récupérer la clé.

Madrid

Madrid

Bref, je vais prendre le métro [2]. Moderne, avec des couloirs méga-larges : j’imagine que c’est des normes de sécurité pour servir d’abris anti-atomique aux habitants ? Sinon je ne vois pas à quoi peut servir tout cet espace.
N’ayant pas prévu cette excursion (je ne pensais pas avoir autant de temps à tuer : dommage, j’aurais pu contacter Sibel si j’avais su) je n’ai aucune info sur Madrid et pas le moindre plan si ce n’est celui du métro. Je descends donc au pif au terminus de la ligne, à Nuevos Ministerios. Et bien je ne pense pas que ce soit le quartier le plus touristique de la ville ! Ca m’a l’air d’être plutôt un quartier d’affaire avec pas mal d’administrations gouvernementales truffées de caméras de surveillance.
Je suis impressionné par la largeur (et la longueur) des avenues; il y a beaucoup de circulation mais pas de bouchons.

Tiens ?! Déjà un petit avant-goût du Pérou :

Cusco n'est pas si loin ?

Cusco n'est pas si loin ?

Je traîne 1h, sans voir grand chose de passionnant, et sans rien trouver pour bouffer sur le pouce non plus. Je retourne donc à l’aéroport. Le seul point de restauration soit-disant 24/24 ne propose que de la bouffe froide (et chère) à cette heure-là (22h). A noter quand même la part de tarte de Santiago qui déchire ! (d’ailleurs j’en reprendrai au retour)

Enfin, il va être l’heure d’embarquer pour mon vol transatlantique.

air comet

air comet

Le vol de 23h55 (affiché sur tous les écrans à 00h00 sans explication, et ce sera pareil au retour) décolle avec un peu de retard mais je n’ai pas compris pourquoi : en espagnol je crois entendre parler d’une histoire de chariot ? Et dans la version anglaise le pilote ne trouve pas le vocabulaire pour s’expliquer, les passagers se marrent, c’est totalement incompréhensible.
L’avion est plein, surprenant vu le prix, la fréquence journalière de ce vol et la période.
2 Espagnoles s’engueulent parce que l’une d’elle ne peut pas mettre son bagage-cabine juste au-dessus d’elle, la place étant prise… D’ailleurs à l’enregistrement aussi l’employé et un voyageur ont failli se mettre sur la gueule je ne sais pour quelle raison. Vraiment un tempérament de con ces Espagnols ! (OK, OK, il ne faut pas généraliser)
Ma voisine est une étudiante espagnole qui va au Chili, mais nous n’avons pas discuté plus que cela.

Bon vol !

[1] consigne ouverte 24h/24, 3,70 € pour 1 sac pour 24h

[2] ticket de métro : 1€ l’aller + 1€ de supplément aéroport


Galerie photo de la journée :

Publicités