Les glaciers andins menacés de disparition dans les 20 prochaines années

LIMA – Les glaciers et les neiges éternelles de la Cordillère des Andes, qui traverse une bonne partie de l’Amérique du Sud, auront disparu dans les 20 prochaines années si des mesures ne sont pas prises pour enrayer le réchauffement climatique, a affirmé mardi la Banque mondiale à Lima.

Cette disparition aura un impact dramatique sur l’accès à l’eau, l’agriculture, la fourniture d’énergie et le bien-être général des Péruviens, a précisé la Banque mondiale dans un document présenté par l’économiste Pablo Fajnzylber et le spécialiste en changement climatique Walter Vergara.

Dans les 35 dernières années, la surface des glaciers au Pérou s’est réduite de 22%, ce qui a provoqué une diminution de 12% de la fourniture d’eau à la région côtière où vivent 60% de la population. Cela représente une perte de 7 milliards de m3, précise la Banque mondiale.

Afin de faire face aux effets du changement climatique, la Banque mondiale a récemment lancé un fonds de six milliards de dollars pour aider les pays en développement dans leurs efforts pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre, notamment en Amérique Latine et dans les Caraïbes.

Son directoire doit approuver cette semaine un prêt de 330 millions de dollars pour la mise en place de nouvelles politiques par le ministère péruvien de l’Environnement.

« Il est hautement probable que la surface terrestre souffre une augmentation de la température sans précédent de près de 2 degrés centigrades d’ici à 2050 et de 4 degrés avant la fin du siècle », a averti M. Fajnzylber.

Le document souligne que le Pérou est un des dix pays au monde où la biodiversité est la plus importante et que sa complexité et sa richesse écologique sont d’autant plus sensibles aux changements soudains qui mettent en péril des écosystèmes où vivent des espèces et une flore uniques au monde.

©AFP / 18 février 2009 01h04

Vous reprendrez bien un glaçon dans votre pisco sour ?

Publicités