Fish'n'Chips

Fish'n'Chips

Si vous appréciez les pommes de terre sous toutes ses formes (frites, sautées, vapeur, en purée, en chips, dans la soupe, …) je vous conseille de faire des stocks [1] ou d’en planter dans votre cave puisqu’elles risquent de ne plus être le produit très bon marché et de grande consommation qu’elles sont actuellement.
Je pense en particulier aux Anglais friands de Fish’n’Chips, aux frites belges bien sûr, à notre hachis Parmentier, aux paquets de chips XL des américains, au steak-frites le vendredi à la cantine, …

En effet, chaque pays réagit à la crise internationale en proposant des solutions parfois surprenantes. Le Pérou dont est originaire, comme chacun sait, la pomme de terre a décidé de déposer un brevet sur la plupart des 5000 variétés de papas référencées par le Centre International de la Pomme de terre [2] de Lima.
Ainsi, dès aujourd’hui, des royalties sont dues sur chaque vente de produit à base de pomme de terre !

McDonald’s aurait déjà entamé une procédure judiciaire internationale à l’encontre du gouvernement péruvien, et la reine de Belgique aurait sollicité une entrevue avec le président péruvien.

[1] Le chuño, la moraya ou la tunta sont des spécialités des Andes centrales à base de pommes de terre déshydratées (jusqu’à la lyophilisation) par un cycle d’expositions au soleil et au gel et de foulages : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chu%C3%B1o

[2] Centro International de la Papa : http://www.cipotato.org

Publicités