Lors de mon voyage j’avais survécu 2 nuits à Aguas Calientes *, passage obligé (contraint, devrais-je dire) des touristes qui se rendent à l’incontournable site du Machu Picchu en train.
Mais depuis dimanche c’est près de 2000 voyageurs qui y sont bloqués, suite à un effondrement causé par des pluies diluviennes sur l’unique voie de chemin de fer menant à ce cul de sac. (d’après Wikipedia, un cas similaire avait déjà eu lieu en avril 2004)

Aguas Calientes

Aguas Calientes © Sam@flickr

Et avec le Río Urubamba qui gonfle je ne serais pas très rassuré à leur place : je me souviens du plan d’évacuation des zones inondables (affiché à la billetterie) de ce village entassé dans la vallée à cheval sur la rivière…

Mais quelques uns auront gagné un voyage en hélico de l’armée péruvienne.

D’autres éboulements et inondations ont également causé quelques morts alentours.
Les vols commerciaux entre Lima et Cusco ont été suspendus lundi, et la destruction d’une pompe prive une partie de la ville de Cusco d’eau potable.

Un article, un podcast et une vidéo :

* Ah mais c’est vrai, vous ne le savez pas encore ça ! Mince, un spoiler. Comme ça vous savez déjà que dans l’article sur le Machu Picchu (oui, il arrivera un jour…) je raconterai que j’ai dû passer une 2e nuit sur place.

Publicités